Les avantages de l’approche cloud-native dans le DevOps

797
Partager :

L’approche cloud-native dans le DevOps facilite une collaboration étroite entre les équipes. Elle permet aussi l’automatisation et l’accélération de la fourniture de logiciels de haute qualité. C’est une approche devenue essentielle dans un environnement moderne pour une raison fondamentale. Il s’agit de sa capacité à permettre aux entreprises de tirer pleinement parti des avantages du cloud computing.

Le cloud-native : qu’est-ce que c’est ?

Le cloud-native est une approche de développement, de déploiement et de gestion des applications. Il exploite les fonctionnalités du cloud computing pour créer et exécuter des applications optimisées, évolutives et résilientes. Le cloud-native permet de tirer parti des services cloud et des infrastructures distribuées. Cette approche est caractérisée par la conteneurisation, la scalabilité, les micro services, et l’orchestration des conteneurs.

A lire en complément : Accueil et connectivité : renforcer l'expérience utilisateur de votre Webmail

Les applications cloud-native sont regroupées pour assurer la cohérence entre les environnements de développement, de test et de production. De plus, les systèmes d’orchestration de conteneurs permettent de gérer et de déployer automatiquement des conteneurs à grande échelle. Ils prennent en charge le rééquilibrage de la charge, l’évolutivité horizontale et la gestion des pannes.

Les architectures cloud-native sont également fondées sur des micro services, qui sont des petits services indépendants et spécialisés. Ces micro services communiquent entre eux via des interfaces, ce qui permet de développer et de déployer chaque service de manière indépendante. Le cloud-native permet un développement agile et DevOps en mettant l’accent sur l’agilité et les itérations.

A lire en complément : iFun Screen Recorder : enregistrer n'importe quelle partie de votre écran d'ordinateur

l'approche cloud-native dans le DevOps

Les avantages du cloud-native dans le DevOps

Le cloud-native dans le DevOps présente de nombreux avantages dont voici les principaux.

Agilité accrue

L’approche cloud-native permet une plus grande flexibilité à travers : l’élasticité automatique, la conteneurisation, les services gérés et les mises à jour automatiques. Les applications cloud-native sont conçues pour être élastiques. Elles peuvent s’adapter automatiquement à la demande en ajustant les ressources de manière dynamique. De plus, les fournisseurs cloud offrent de nombreux services gérés. Ces services gérés peuvent être mis en place et configurés rapidement pour une plus grande flexibilité dans le développement et le déploiement des applications.

Par exemple, une application web connaissant une augmentation soudaine du trafic peut augmenter automatiquement ses ressources pour gérer la charge supplémentaire. Elle peut ensuite les réduire lorsque la demande diminue. Nous vous conseillons de faire appel à un spécialiste afin de bénéficier d’un accompagnement DevOps pour éviter les temps d’arrêt et garantir une performance optimale en permanence.

Scalabilité améliorée

L’approche cloud-native permet une meilleure scalabilité à travers : une architecture basée sur les micro services, une scalabilité horizontale automatique, et une conteneurisation.

Les applications du cloud-native sont en effet conçues à partir de l’architecture de micro services. Cette approche facilite également une scalabilité horizontale automatique en permettant l’ajout ou la suppression automatique de ressources.

Par exemple, en raison d’une promotion ou d’un événement, un site web peut connaître une augmentation soudaine du trafic. Dans ce cas, l’infrastructure cloud provisionne automatiquement les nouveaux serveurs pour gérer la demande supplémentaire.

Meilleure résilience

L’approche cloud-native permet une meilleure résilience de plusieurs manières : la redondance et l’élasticité automatique, le service de découplage, la conteneurisation et l’automatisation des opérations. Cette résilience est aussi possible à travers la surveillance et la détection des pannes, la gestion des erreurs et la mise à jour continue.

Par exemple, l’environnement cloud-native permet une scalabilité automatique des ressources en fonction de la charge de travail. Si une application connaît une augmentation soudaine du trafic, elle peut automatiquement ajouter des instances supplémentaires pour faire face à la demande accrue.

Partager :