Comment avoir un bon endroit ?

91
Partager :

Dernière mise à jour 24 Nov 2019. Peu après le jour du Nouvel An, je me suis demandé si un ordre plus grand pouvait avoir un effet positif sur une relation avec un mari. Le début de l’année invite directement le nettoyage radical. Mais ce n’est pas seulement le nettoyage classique, mais le principe qui fait apprendre à mettre les choses en place. Et aujourd’hui, j’aimerais vous donner un guide sur la façon de nettoyer. L’inspiration est le livre de Marie Kondo — Miraculous Housekeeping

La motivation au nettoyage était à l’origine liée au mari. Je voulais vérifier l’hypothèse que si nous avons un ordre durable dans l’appartement, nous serons plus satisfaits de notre relation (que j’ai écrit plus en détail dans un article précédent). Plus précisément, mon bon mari sera plus satisfait.

A voir aussi : Comment puis-je offrir un service ?

Bien qu’au début la motivation était externe (pour plaire à l’autre), à la fin, j’ai pris beaucoup de plaisir à réorganiser les choses moi-même. J’attendais avec impatience notre appartement 2kk Je vais me donner le coup de pied, trouver les choses à ma place, et finalement adopter des habitudes qui garantissent que l’ordre restera. Ce qui était surtout une pierre d’achoppement. Tu ne viendras pas ?

Alors quelles habitudes et méthodes de nettoyage à adopter pour qu’une personne ne glisse pas dans une ornière et recommence à accumuler ? Le boom avec la méthodologie selon Marie Kondo a été un excellent pont de départ. J’ai donc acheté son livre, arrangé une journée au travail, et commencé le nettoyage.

A lire également : Les meilleures phrases d'accroche marketing

Avant le tout début du nettoyage général, il est bon de définir une vision vers laquelle nous allons nous orienter.

J’ ai défini notre vision comme suit :

Créer un environnement où nous aimons tous les deux revenir. Créez un havre de paix dans lequel nous nous sentons heureux, remplis d’amour et de confort. Nous allons nous entourer d’objets que nous aimons et qui nous aideront aussi d’un point de vue pratique.

Dans le cadre de cette vision, j’ai ensuite défini les deux objectifs suivants (la vision est inaccessible, et objectifs vice versa) :

Objectif 1 : Trouver une méthode qui rendrait presque automatique la commande et le retour des choses à leur place.

Objectif 2 : En nettoyant, dites-nous ce que nous manquons à la maison et comment nous aimerions rendre notre vie confortable (avec une atmosphère et des choses pratiques qui nous sauveront travailler et nous rendre heureux).

Avec un résumé de toutes les informations importantes pour commencer, je peux maintenant sauter audacieusement sur le résumé de mon marathon général de nettoyage de trois jours. Dans cet article, les réponses aux questions vous attendent :

  • Quels sont les principes de nettoyage de la méthode KonMari selon Marie Kondo ?
  • Comment organiser les choses après le nettoyage ?
  • Comment dans la pratique pour surmonter divers obstacles et problèmes ?
  • Quels sont les pièges de cette méthode et comment KonMari a-t-il aidé notre relation ?

Si vous vous demandez à quoi ressemble la situation chez nous après un an avec Maria Kondo , alors je vous redirige vers ce article.

MÉTHODE JAPONAISE KONMARI — Nettoyage miraculeux

Mme Kondo travaille avec quelques idées qui, à mon avis, sont vraiment découvertes. En dehors de la théorie du rangement, il y a un chapitre dans le livre ainsi que son enfance. Elle s’avoue que le nettoyage est une sorte de manie à elle.

Elle raconte comment elle a piloté et essayé la méthode sur sa famille et elle-même. Plus tard, elle a engagé ses clients dans les tests et a découvert ce qui (ne fonctionne pas). Le lecteur confirme à elle-même que Marie Kondo sait de quoi elle parle et que ses techniques de nettoyage sont mises à l’écoute depuis plusieurs années.

Je voudrais souligner ici les 3 idées les plus fondamentales du livre, qui, comme un fil rouge, s’entrelacent avec tous les chapitres :

Entoutons-nous de choses qui nous rendent heureux

La phrase ci-dessus est la seule mesure pour retenir les choses. Comment découvrions-nous qu’il nous fait quelque chose ? La joie ?

Seul vous êtes les plus grands experts pour cela. D’ habitude, je me retrouve sourire quand je tiens la chose.

ASTUCE :

Il est bon de prendre chaque objet individuel dans votre main et de le percevoir pendant un certain temps. Vous pouvez le prendre comme méditation. Si vous vous dites que vous serez plus heureux si vous gardez le sujet, certainement faites-le. C’est juste à propos de vos décisions et de vos sentiments. Iln’y a pas de bonne réponse.

Inversement, cela n’a aucun sens de tenir certains objets uniquement pour des raisons sentimentales. Leur rôle a été rempli — ils vous ont rendu heureux dans le passé.

Nous parlerons de sujets avec attachement émotionnel.

Tri par catégorie ET NON PAR CHAMBRE OÙ SE TROUVE LE SITE

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai toujours intuitivement nettoyé par emplacement — j’ai commencé par le salon et j’ai fini avec une salle de bain. Ce qui, selon Marie Kondo, est une grosse erreur. Après avoir essayé selon ses instructions, je suis d’accord.

Je vais donner un exemple avec des vêtements. Ce n’est que lorsque vous mettez réellement tous vos trucs sur une pile (y compris les chaussures, les vêtements de saison et les sacs à main) que vous réalisez combien de pièces vous possédez réellement. Combien d’entre vous aiment vraiment. Et combien vous vraiment (ne) portez pas.

J’ ai gardé mes vêtements quelques fois déjà que je me sentais désolée de jeter. Les raisons étaient différentes : les vêtements étaient chers, j’espérais perdre du poids (ce que je n’ai probablement même jamais réussi).. J’espère que vous savez de quoi je parle.

🙂 Les vêtements sur une pile ne mentent pas. Il faut admettre que nous avons beaucoup de vêtements, mais nous ne les portons pas.

CHAQUE CHOSE A VOTRE PLACE Sinon Mess

Il est difficile de penser à tout, mais l’investissement est rentable. Je fais cela pour évaluer si la chose a son utilisation à sa place à ce jour. La prise de décision est simple lorsque vous avez tous vos trucs sur une pile dans votre salon et que vous cherchez à nouveau un endroit.

Les étagères et les armoires béent à travers le vide à ce stade, de sorte que vous n’avez pas besoin de transférer quoi que ce soit subtilement, sortir… Grâce à un grand nombre de choses privées, vous aurez vraiment assez d’espace pour mettre vos affaires. Personnellement, il me reste une étagère.

CONSEIL :🙂

Garder une étagère vide est également l’une des méthodes de nettoyage (d’un autre auteur). On dit qu’elle crée une « réserve » psychologique. La maison n’est pas si pleine quand on peut se permettre une étagère vide.

La règle la plus importante est :

abord, jetez et catégorisez tout et retournez Tout d’ les choses à leur (nouveau et meilleur) emplacement.

Maintenant, jetons-nous sur le premier pas. Sortez tous les trucs et décidez si nous voulons les garder.

1. Se débarrasser des choses et nettoyer selon les catégories

La bonne chose à propos de la méthode de KonMari est que tous les sujets et les choses ne tombent que dans 5 catégories. Ce qui est juste pour se souvenir.

Vous commencez par collecter une chose dans la catégorie un. Lorsque vous le triez, vous apporterez tous les articles de la catégorie 2. Après ça, tu tries à nouveau. Quand vous l’avez fait, vous apportez tout de la catégorie trois et ainsi de suite. Encore une fois, je soulignerai qu’il est important d’apporter tous les articles d’ une catégorie à un emplacement central (c’est-à-dire de toute la maison, appartement, caravane, garage…).

Le piège est que si vous avez un petit appartement, vous serez bientôt inondé de plein de trucs. Mais attends !

Marie Kondo dit que ce que vous n’apportez pas devrait automatiquement aller « à la poubelle ». Sans compromettre. Pour une raison simple : Probablement la chose n’a pas de pertinence pour vous de vous en souvenir. La seule exception est les vêtements sales prêts à laver.

Tout d’abord, nous trions les vêtements (personnellement m’a donné le plus de tous). Nous continuons avec les catégories de livres, papiers, komono (le nom japonais pour « petits objets ») et enfin les sujets que vous êtes en aucune façon émotionnellement suivi ( objets commémoratifs, photographies, lettres, badges de l’époque du Scout, etc.).

Il part des catégories qui sont les moins émotives et plutôt on suppose que nous n’avons pas de relation sérieuse avec eux. Peu à peu, Marie Kondo se lève aux objets du souvenir. En soi, la catégorie est très difficile à prendre des décisions (différents types d’émotions s’y rapportent). Grâce aux formations des catégories précédentes, nous sommes attendus pour automatiser le processus et gérer également la dernière catégorie avec la vue d’ensemble.

Il est gratifiant que Marie Kondo ait encore des sous-catégories dans toutes les catégories🙂 .

Le dernier principe intéressant de la méthode KonMari dit que nous ne devons pas avoir peur de jeter aussi les minutes — des livres, des formations et des cours. Parce que la chose essentielle dont notre cerveau se souvient. Ici, j’hésite si je suis d’accord. De mon point de vue personnel, il est bon de garder des notes relatives aux passe-temps actuels ou afin de revitaliser certaines procédures grâce à eux.

Exemple personnel : Dans mon étude de coaching, certaines parties sont répétées. Il est bon d’avoir les minutes disponibles pour vérifier si elles progressent correctement. Tout d’abord, dans les débuts. Cependant, même avec une pratique plus longue, il n’y a pas d’attente à la question du procès-verbal. Les professionnels oublient parfois les bases.

La première catégorie est déjà mentionnée plusieurs fois…

Vêtements

L’ habillement est le moins associé à l’émotion. Hypothétiquement. Pourtant, c’est probablement la catégorie la plus pratique jusqu’au début, dans laquelle nous pouvons essuyer nos esprits et automatiser une nouvelle procédure. Il vous faudra peut-être un certain temps pour vous élever au rythme. Cependant, avec les vêtements numéro 250, vous gagnerez certainement des compétences, et la décision ira comme après le beurre.

À cet égard, ils auront plus de place pour former une femme. Je soupçonne. 🙂

Vêtements a toujours ses sous-catégories pour vous faire dans le classement mieux orienté. Il est conseillé d’aller progressivement selon les sous-catégories et de mettre en place une pile (comme nous nous appelons plus tôt) :

  • tops (chemisiers, T-shirts, sweat-shirts…)
  • ,

  • sous-vêtements (pantalons, jupes),
  • articles de pendage/cintre, manteaux,
  • chaussettes et collants (en Wallachie je dis « prostituées »),
  • sous-vêtements,
  • sacs à

  • main et sacs,
  • autres (tels que maillots de bain, articles d’hiver…)
  • ,

  • et enfin des chaussures (tous, y compris les nageoires, pantoufles et autres bizarres).

ÉTAPE 1 : TOUTES LES CHOSES À LA

Recueillir tout d’une catégorie au même endroit et trier par sous-catégories. Veillez à ce que ce soit vraiment toutes les pièces — de chaque pièce, tiroir et étagère possible.

ÉTAPE 2 : QUITTER OU NE PAS

Vous prenez chaque chose dans votre main et décidez si votre vie sera plus heureuse quand vous la prenez vous partez.

Ici, je ferais un commentaire important sur les vêtements à la maison. Dans ma vie, j’ai déjà pris plusieurs fois des vêtements au travail (école, société). Je savais que parmi les gens je ne devrais plus le porter. Mais qu’en est-il à la maison ? « À la maison, c’est bon, non », me demandai-je.

Devine comment les vêtements se sont révélés… Oui, je l’ai gardé. Mais je ne l’ai pas emmené à la maison non plus. Par conséquent, il aurait pu aller « à la poubelle » déjà droit et il n’a pas eu à prendre de la place dans le placard.

Vous avez une expérience similaire ?

Par conséquent, l’idée suivante est tellement découverte :

Que nous soyons à la maison ne veut pas dire qu’on est censés ressembler à des « floakes ». Nous renforçons une notion positive de nous-mêmes en portant des robes que nous aimons . Même à la maison.

Laissez-moi vous demander… combien de T-shirts et de pantalons de survêtement sont retirés dans votre garde-robe dans laquelle vous dormez ou vous marchez ?

Si nous parlons d’une relation et d’un partenaire, il serait bon de prendre soin de nous-mêmes, même si nous restons à la maison. Je ne veux pas nécessairement dire maquillage Tout ce qu’il faut est de beaux cheveux, des vêtements confortables et agréables et votre odeur préférée de lait corporel pour peindre votre peau le matin.

Rester à la maison avec un partenaire a alors une dimension complètement différente. Sérieusement. Essayez-le.

🙂 ÉTAPE 3 : Nous plions les vêtements dans un tiroir et un livre de poche.

Attention. Ce qui suit est une idée très rebelle, inhabituelle à nos fins. Prêt ? Nous stockons des vêtements autant que des livres dans la bibliothèque. Le but est de les voir à première vue.

Si vous pliez des vêtements en cheminées (comme je l’ai fait), les morceaux du bas doivent porter le poids de tout le monde. Et ils se froissent doucement comme ça. Sous serrure, une mesure de pression et non un certain nombre de traductions (=entrepôts) peut être.

Pour vous dire la vérité, ça m’a donné un certain temps pour prendre les vidéos sur Youtube a adopté le pliage (dans le livre la méthode est décrite, mais je pense que c’est un manque d’explication).

Imaginez vouloir apprécier votre connaissance. Tu lui achèteras du bon chocolat ou du vin. Pour les vêtements, la composition est également une sorte de récompense théorique. Ils disent que nous lui « rendons hommage » de cette façon. Littéralement.

L’ une des parties du pliage caresse . Nous passons nos vêtements à travers les paumes.

Marie Kondo montre à quel point il est important de valoriser vos effets personnels . Fondamentalement, il s’agit d’une forme de pleine conscience (étant dans le présent où nous apprécions ce que nous avons).

J’ ajoute même l’avantage du pliage sur scène : Avec un pliage soigneux (=caresser), on peut remarquer s’il manque un bouton quelque part, si les vêtements sont frottants ou sales. Ainsi, l’endroit dans le placard peut aller directement à la poubelle avec du linge sale ou à la couturière.

ÉTAPE 4 : Suspendu des vêtements sur des cintres

Au début, je vais m’aider avec une photo. Voyez-vous les deux images ci-dessous : la garde-robe avant et après le nettoyage ? Et voyez-vous une flèche montante (de bas à gauche en haut à droite) dans l’image de droite ? De la même manière, vos vêtements sur un cintre doivent également être disposés. La tendance croissante en nous d’un point de vue psychologique provoque des sentiments positifs.

AVANT le nettoyage

L’ effet de la fléchette avec tendance croissante est obtenu en accrochant des vêtements longs (manteaux, arbres, costumes, combinaisons) sur le côté gauche. Avec la longueur décroissante des vêtements vers le côté droit, nous aurons une fléchette montante de plus en plus visible.

Encore une note : Les vêtements doivent également être triés en fonction des matériaux — du plus lourd au plus léger. Personnellement J’ai combiné ces deux types de quarts de travail complètement n’a pas géré. Les vêtements se tournent vers moi : hiver x été, tissu délicat x tissu grossier etc. Au début, je me suis concentré plus sur la flèche.

NB : Après le temps, j’ai arrêté de résoudre la flèche et je suis bien immobile.

🙂 ÉTAPE 5 : Comment économiser des chaussettes et des bas ?

Encore une fois, j’ai une autre pensée révolutionnaire pour vous : le pire que vous pourriez faire aux chaussettes est de les plier en morceaux de pomme de terre. Marie Kondo décrit dans cette section comment elle est allée voir un client et est devenue incroyablement menacée quand elle a vu qu’elle les stockait comme ça.

Si je manque l’argument « voici comment chaussettes toujours pliées avec nous », je ne vois vraiment aucune raison pour laquelle les chaussettes alla balles ont pris si abondamment.

Les chaussettes pliées en pommes de terre ont un inconvénient. Nous les plions souvent en boules automatiquement sans voir qu’il y a un trou ou autrement endommagé. Si mais Nous plions les chaussettes selon Marie Kondo, le système ne nous permet même pas de négliger leur (mauvais) état.

Essayez donc de composer selon Marie Kondo. Au moins pour un moment. Si vous ne vous asseyez pas, retournez aux pommes de terre.

ÉTAPE 6 : Les vêtements saisonniers appartiennent à votre placard

Je l’ai déjà mentionné. Mon placard n’est pas parfaitement arrangé, comme il se doit, parce que je me concentrais sur la flèche montante et non sur le matériel. Lematériau fin doit être accroché à droite, grossier à gauche. Cependant, je peux dire que j’ai transféré tous mes vêtements de différents endroits à un seul placard que j’utilise tous les jours.

Auparavant, j’avais des vêtements d’hiver et d’été dans des sacs dans les salles de stockage quelque part dans un appartement. Ce qui a changé cette année.

J’ ai mis beaucoup de vêtements que j’avais sur toutes les choses deux fois qui étaient portées ou en mauvais état (je ne suis pas parti lui même pas à la maison). 🙂 Il y avait tellement de place où je pouvais mettre toutes les choses sans discernement à la période de l’année.

Il m’arrivait qu’il y avait des vêtements d’hiver chauds dans des endroits où je ne pouvais pas atteindre et que je dois enlever mon mari. Puis quand le temps est devenu fou, je n’étais pas prêt.

NB : Aujourd’hui, je n’ai que de grandes vestes et manteaux d’hiver hors de portée (différé), ce qui, au contraire, m’agacent dans le placard. Les vêtements classiques pour toutes les saisons dans le placard sont restés même après un an.

Livres

Une autre catégorie est à venir. Les vêtements étaient les pires et les plus étendus, je peux vous le promettre. Maintenant, passons par tout un deux !

système de gestion est le même. Et le sera toujours. Le

Vous alignez tous les livres (et magazines) de partout dans la maison/appartement en un seul endroit sur le sol. Vous les divisez en sous-catégories et prenez chacun des livres en main. Critère de départ : Me rend La joie ?

Les sous-catégories sont les suivantes :

  • livres que nous lisons pour la joie (fiction, détectives, romans, histoires…), pratiques (livres de cuisine,
  • développement, éducatif, encyclopédie…)
  • ,

  • visuel (je ne sais pas exactement, dit avec des photos),
  • magazines,
  • j’ai inclus une sous-catégorie spéciale dictionnaires et carrément des manuels de langue étrangère.

A vrai dire, pour moi, trier les livres était beaucoup plus dur que les vêtements. Le principal problème s’est produit avec la sous-catégorie des « livres pratiques ».

La méthode du renard KonMari compte également la faiblesse humaine. Il sait que pour certains sujets, nous commençons à justifier leur rationnellement sans écouter le cœur. J’ ai dû m’arrêter pendant un certain temps à cette partie. 2 formules ont commencé à être répétées :

Sentant que je vais certainement besoin d’un livre

L’argument est venu avec des livres éducatifs que j’ai acheté une fois, mais je n’ai pas lu. Le meilleur exemple était avec le livre Basics du russe encore des jours de mon voyage à Saint-Pétersbourg au collège. J’ai toujours dit : « Et la semaine prochaine, je vais commencer à apprendre le russe. Vraiment.

 » Comment était-ce vraiment ? Je n’ai pas atteint un livre depuis 7 ans.

Les livres sont essentiellement des papiers cousus ensemble. Leur but est de transmettre des informations. S’ils « se tiennent » juste sur les étagères, ils n’ont pas leur but.

Même après deux ans, je ne regrette pas d’être viré. Quand le moment viendra où le russe sera nécessaire, je trouverai d’autres options pour l’apprendre.

La théorie dit également que grâce à la motivation interne et à un objectif significatif, on est capable d’apprendre (presque tout) beaucoup plus rapidement.

J’ ai été sympa pour un livre Souvenirs et je suis désolé de la jeter

Vous aussi avez certainement des livres d’un caractère similaire. Daly se qualifierait de cadeaux. Vous pouvez les avoir connectés à un événement qui signifiait beaucoup pour vous. dehors

Ou le livre aurait pu être très utile à un certain stade de la vie . Elle vous a donné un tutoriel, des conseils sur la façon de résoudre quelque chose, peut-être vous donnant du plaisir que vous ne pouviez pas trouver ailleurs.

Ce sont toutes des composantes émotionnelles.

livres sont bons à remercier et à les laisser partir. Les Vous vous dites nahas, « Merci de m’avoir aidé à faire, apprendre à connaître, ____ (l’un ou l’autre).

 » Ce n’est que si nous nous débarrassons du livre que nous saurons si nous avons fait une erreur. Si les sentiments ne changent pas après son éjection, nous avons bien fait.

Vous savez à propos de certains livres que si vous vous débarrassez d’eux, vous faites une erreur. Vous savez que vous retournez vraiment vers elle sur une base régulière (même après des années).

Les livres importants peuvent être n’importe quel. Par exemple, Gary Chapman : 5 Languages of Love, S. R. Covey : 7 Habitudes of Truly Effective People ou Gottman et ses 7 Principes du mariage satisfait ou Harry Potter. Si tu t’en débarrassais, ta vie serait plus pauvre.

Vous ne voyez que quelques livres sur la photo, dont il me reste 11.

Papiers

Oui, je suis à nouveau dans la catégorie suivante. J’ai dit que nous irons plus vite maintenant. 🙂 Vous connaissez les premiers pas. Rassemblez en un seul endroit, prenez en main, déterminez si elles vous rendent heureux, mais (il en trouvera toujours)…

Dans le cas des papiers, bien sûr, ils sont ceux que vous ne pouvez pas jeter je veux dire : reçus valides, contrats (assurances, banques).

Catégories pour les papiers se penchera comme suit :

  • nécessitant une attention (non payé, vous devez envoyer, remettre à votre propriétaire, manipuler…)
  • ,

  • documentation contractuelle que nous devons garder pour toujours = calmement même pendant des années,
  • d’autres que nous voulons garder.

Il est vraiment important de garder tous les papiers d’une sous-catégorie en un seul endroit. Marie Kondo recommande un classeur transparent — idéalement un dossier que vous renverser tout simplement lorsque vous cherchez quelque chose à l’avenir.

Pour la sous-catégorie « autre »,il n’y a toujours pas de papier ayant une valeur sentimentale , comme des lettres et des photos. Nous allons passer à la catégorie associée aux émotions dans un instant. Cependant, les papiers que vous aimez peuvent y être localisés. J’ai gardé mes anciens tests de personnalité (ne changez pas beaucoup au fil du temps).

Je parie que vous aimez beaucoup jeter des reçus qui déjà ne s’appliquent pas ! Un sentiment très libérateur.

KOMONO🙂 (petits objets)

Un titre englobant. Toujours nécessaire quand vous ne savez pas à quelle catégorie toutes les merdes et petites choses que vous avez dans votre appartement appartiennent.

Note personnelle : C’est là que ma première et la plus grande crise de nettoyage s’est produite. Soudain, il y avait beaucoup de choses sur le sol (à cause d’une règle importante : « tout en un seul endroit »). Tu ne pouvais même pas atteindre la porte, alors j’ai dû sauter à travers des tas de désordres.

Mais l’idéal est de s’accrocher et de continuer.

Komono a les sous-catégories suivantes :

  • joues et préparations pour la peau,
  • autres pharmacies (gels douche, shampooings, lames de rasoir…)
  • ,

  • bijoux fantaisie et autres accessoires (tels que les cingraux),
  • documents,
  • appareils et accessoires électriques (y compris les chargeurs, les fils et les couvercles),
  • l’

  • équipement ménager (stylos, couture, mouchoirs en papier, médicaments, nettoyants, etc.)
  • ,

  • produits de cuisine et de la nourriture,
  • d’autres,
  • si vous êtes la catégorie qui prévaut en raison de votre passe-temps, en faire un point distinct (par exemple, les articles de sport, parce que vous un grimpeur passionné, golfeur et joueur de tennis dans un).

Méfiez-vous de l’argument « peut-être XY sera utile un jour ».

J’ ai déménagé 4 fois au cours des 7 dernières années. J’ai toujours eu une boîte de merdes similaires, « que j’utiliserai peut-être un jour. » Je n’ai rien utilisé de tout mon temps. Par conséquent, si je me suis pris à penser à cet argument, j’ai automatiquement jeté la chose dehors.

Pensée aux cadeaux : Il est difficile de les jeter quand on imagine une personne que nous aimons derrière eux . On sait que ça lui a coûté un certain montant d’argent pour obtenir le cadeau.

Ou peut-être que tu gardes encore des cadeaux de événements importants dans le passé. Vous n’êtes pas heureux il y a longtemps, mais êtes-vous désolé de les donner ?

Quoi qu’ il en soit, les dons ont rempli leur but. Ils t’ont rendu heureux. C’est pour ça que tu peux les laisser sortir de ta vie. Avec gratitude.

Marie Kondo nomme explicitement les éléments suivants que nous devrions nous débarrasser par le bruit et sans trop réfléchir :

  • câbles indéterminés de l’électronique,
  • des

  • emballages mobiles et des instructions,
  • boutons de rechange (cousez-les sur une enseigne de vêtements ou doublure),
  • boîtes de génie électrique (sauf si vous déménagez pour les utiliser pour un transport sécuritaire dès que bientôt),
  • produits gratuits
  • de passe-temps

  • ou obsession d’un mode de vie sain.

En supposant qu’aucun de ce qui précède ne vous rend heureux, débarrassez-vous des objets.

Matières sentimentales (DERNIÈRE Catégorie)

Les objets du Souvenir sont le plus gros problème, parce que notre lien émotionnel les interfère. Il ne s’en débarrasse pas. Vous pouvez ressentir quelque chose de similaire pour les dons dans la catégorie Komono. Si vous imaginez derrière une chose la personne, la situation ou le sentiment que vous avez ressenti dans le passé, il est anormalement difficile de le jeter.

Mais le passé est une « pierre d’achoppement » et une raison de dire merci et de dire au revoir.

On ne devrait pas dorloter nos souvenirs. L’environnement dans lequel nous vivons devrait servir la personne que nous sommes maintenant. Pas à quelqu’un que nous étions dans le passé . Organiser vos choses, c’est organiser votre passé.

Avec ce mot de passe, essayez soigneusement de passer par des lettres, des photos, des souhaits, des invitations de toutes sortes d’événements que vous gardez. En fin de compte, vous jetez beaucoup de vos « souvenirs ». Pari.

CONSEIL :

Si vous avez une photo (comme sur Facebook ou sur votre téléphone/ordinateur), vous pouvez à tout moment faire revivre la mémoire. Vous pouvez donc convertir une photo physique dans un environnement numérique et l’y stocker.

2. Nous trouverons les choses à leur place

Nous avons brisé à ce stade. Nous savons ce que nous jetons dehors et ce que nous gardons. Maintenant, le moment est venu de passer à la partie suivante : le nettoyage !

règle la plus importante : Chaque chose doit avoir sa place, les soi-disant « sans-abri » augmentent la probabilité d’éruption d’encombrement à nouveau La dans l’appartement/maison.

Je peux confirmer à partir de ma propre expérience. En octobre, je faisais déjà un nettoyage général, et beaucoup de choses sont tombées derrière la patrie (elle est allée dans les poubelles). Cependant, en janvier, j’ai senti qu’il y avait peut-être un gâchis encore plus grand. La raison principale était le fait que les choses étaient empilées dans différents endroits sans esprit.

La principale erreur était que j’ai créé une étagère pour remonter les choses. Je mettais dedans après tout, ce qui « est tombé de ma main ». J’ai trouvé de la paperasse, des dépliants, des magazines, des livres, des médicaments, des stylos, des cahiers… juste beaucoup d’inutilité.

Que se passe-t-il si, sur une étagère sur laquelle rien ne se trouve, vous posez un objet qui n’a pas de place désignée ? Cet article unique sera votre annulation. Avant que vous le sachiez, un espace qui a maintenu une impression d’ordre invitera l’accumulation d’autres choses. Pas en délimitant un lieu particulier à chaque sujet, en outre, nous risquons de retourner dans les vieux dortoirs.

Oui. On peut dire ici que Marie Kondo décrit mon expérience avec l’étagère pour remonter les choses. Bref, il est important d’avoir le bon système.

Afin de sauvegarder les choses correctement, Payez ICI Quelques autres règles :

Mettez des choses du même genre au même endroit

Toutes les mêmes choses ensemble : livres, médicaments, etc.

Personnellement, je crois qu’il y a une exception à la règle pour les choses qui sont liées à la pièce où nous les utilisons. Je vais vous donner un exemple : nous avons normalement des médicaments dans une boîte dans le salon. Habituellement, c’est un endroit pratique. Cependant, il arrive parfois que nous ayons une allergie, et il tombe sur nous juste avant le coucher. En été, l’allergie est fréquente. Tu ne veux pas courir dans le salon. C’est pourquoi nous avons un platon dans la chambre dans le tiroir près du lit.

OUBLIEZ les Cheminées. Ce que vous ne verrez pas, vous ne trouverez pas

Marie Kondo met donc ses affaires sur hauteur. Pour toujours voir un dos ou une inscription qui nous indique ce qui est dans quel espace de stockage.

rangement peut également s’appliquer aux vêtements — arrangez-les comme des livres. Le

Le pliage selon la méthode KonMari est pratique surtout pour les locaux où vous avez une bordure, c’est-à-dire une commode, un tiroir.

Les choses que vous pliez dans un placard doivent être placées dans une boîte ou une boîte afin que vos vêtements ne se brisent pas.

UTILISER DES BOÎTES SUR LE MAGASIN

Marie Kondo recommande d’utiliser des boîtes à chaussures restantes, des appareils électroniques, des téléphones, etc.

Pour moi, lorsque vous stockez des choses vraiment petites dans la maison payé transparent contenants de conservation des aliments .

Marie Kondo souligne le « bruit » des informations écrites. Ce qui signifie que nous percevons inconsciemment les inscriptions et les informations sur les produits sur les boîtes. Par conséquent, soit enlever les inscriptions ou rouler avec du beau papier.

Les plus gros problèmes dans la pratique ?

Avoir quelque part écrit comment nettoyer correctement est une chose. La mise en œuvre est l’autre chose. J’ai perçu le tri de la catégorie des vêtements comme le plus léger, car (du moins chez moi) les vêtements ont une place définie. Je n’ai pas eu à réorganiser autant de choses et à penser au nouveau système.

Malgré cela, la plus grande partie du nettoyage a été effectuée avec douceur. Je savais où je voulais mettre quoi et où les choses pourraient être meilleures.

Mais il y a eu quelques exceptions que j’ai affaire depuis un bon moment.

CHAUSSURES ET UN AUTRE

Dans la chambre, nous avons toujours gardé peu de chaussures usagées en plastique sacs. Ensuite, deux problèmes se sont posés :

  1. L’ homme ne savait pas quelles étaient ses chaussures. Je n’ai pas porté plusieurs paires du tout.
  2. Les sacs ne peuvent être utilisés pour rien d’autre. Ils sont sales.

Par conséquent, j’ai sorti les chaussures du plastique et les ai empilées dans des étagères (certains d’entre eux, quand il s’agit de chaussures de gym qui ont une semelle propre). J’ ai roulé un sac en plastique qui appartenait à une paire donnée de chaussures dans une boîte à gants et roulé dans l’une des chaussures. Aucun couple n’a perdu son sac comme ça. Et nous verrons quel genre de chaussures nous avons.

ALIMENTS ET K

Je me bats encore ici, et je vais probablement me battre. Le problème est possible même dans l’appartement. Nous n’avons pas de garde-manger dans l’appartement. Oui, il y a un garde-manger, mais nous avons juste besoin d’utiliser tous les sacs, chaussures, aspirateur et beaucoup d’autres choses. Par conséquent, tous les aliments doivent être directement dans la cuisine dans un grand placard. Ce qui est une solution épurée, même si j’ai essayé d’empiler la nourriture, aussi clairement que possible.

J’ ai au moins trié les aliments par groupe : légumineuses, pâtes, boîtes de conserve, etc.

cadre du nettoyage, j’ai trouvé un nouvel endroit pour l’huile, le sel et le miel, qui étaient situés sur le comptoir de la cuisine. Je les ai enlevés et les ai délimités une place dans l’étagère juste au poêle. Dans le

Selon la méthode de KonMari, nous devrions avoir l’environnement le plus propre possible, c’est-à-dire privé d’articles excédentaires. Le nettoyage des surfaces est alors plus facile. Je suis d’accord.

Bsalle de bain

Mme Kondo a également un argument similaire pour les bouteilles de shampooing et les gels douche de salle de bain. Mettez-les dans le casier. Après chaque bain, essuyez-les. Laver l’espace dans la salle de bain sera plus facile.

Oui et non. Pour moi personnellement, c’est beaucoup plus gênant quand je dois continuer à enlever les choses et à frotter. Système actuel Les flacons empilés me conviennent. C’est obstinément que j’ai l’intention de continuer à le pratiquer.

C’ est pourquoi il est très important de se dire de façon critique ce qui vous convient en théorie et ce qui ne vous convient plus.

Le nettoyage peut-il changer radicalement nos vies ?

Quand je regarde autour de moi, je suis heureuse.

Il est très difficile de décrire le changement en mots, mais j’ai l’impression que l’ appartement a jeté un coup d’OEIL, il a une meilleure atmosphère et de l’air en quelque sorte plus pur.

Pendant le nettoyage, j’ai trouvé quelques choses, dont je n’arrêtais pas de « résolution ». Je les ai mis dans un tas et je me suis engagé à ne pas les recommencer. Même Johny (mari) a fait le tour et nous a accroché des photos qui attendaient leur place sur le mur depuis 3/4 ans.

Je suis content de me débarrasser de beaucoup de choses du passé. Rétrospectivement, je vois qu’ils ont déjà perdu de la valeur pour moi. Mais je me suis rendu compte, en les passant, combien de valeur ils avaient et comment ont affecté.

Nos affaires capturent fidèlement ce qu’était notre vie, ce que nous étions en train de traverser et quelles décisions nous sommes arrivés. Pour que nous puissions prendre le nettoyage comme inventaire, ce qui compte vraiment.

Qu’ est-ce que j’ai appris ?

J’ ai mis la gratitude d’abord. En passant par toutes choses, je me suis rendu compte à quel point je pouvais être reconnaissant d’être né en République tchèque et d’avoir tant de choses que je peux me permettre de les jeter, de les vendre — juste de me débarrasser d’eux. Combien de personnes dans le monde peuvent dire ça ?

Je suis également reconnaissant pour ma vie vécue. Ce que j’ai vécu, ce que j’ai fait jusqu’à présent, et qui j’ai rencontré. Je crois vraiment que tout ce qui nous arrive arrive pour certaines raisons. Même si nous ne les comprenons pas encore nous-mêmes.

La deuxième place est la joie que Johny est heureux. 🙂 Il a enveloppé le nettoyage avec les mots :

Je le perçois positivement. Il me semble que les rôles ont un peu échangé. Vous protégez plus l’ordre maintenant (note : vrai, c’est pourquoi j’ai commencé tout l’événement, parce que Johny est un hôte plus grand que moi).

Je suis curieux de combien de temps ça dure. Mais sinon il y a beaucoup de choses qui m’ont irité et j’ai vraiment l’impression qu’il y a de l’air plus pur et une meilleure ambiance dans l’appartement.

Je mentionnerai également un troisième aperçu : j’ai appris à composer des vêtements qui se tiennent debout. C’ est seul. Je n’aurais jamais pensé à apprendre une compétence similaire. Et que je vais même vouloir l’apprendre ! En regardant dans mon placard, elle est vraiment épurée. Je connais tous les vêtements que j’ai. Même des culottes et des chaussettes. Ils sont empilés comme des livres, donc je sais quels morceaux je cherche.

C’ est tout pour l’instant. Dans le prochain article, je me consacrerai à me débarrasser des choses. Il y en avait vraiment beaucoup !

Si vous avez des commentaires, des idées ou des suffixes, je serai très J’aimerais que vous les laissiez en dessous !

Et si vous vouliez passer par d’autres articles concernant le nettoyage :

  • Avec Maria Kondo après un an.
  • Résumé du défi global de nettoyage selon Marie Kondo — qu’est-ce que le nettoyage a donné et pris ?
  • Comment améliorer l’atmosphère dans l’appartement après le nettoyage et le coze selon le style Hygge ?
  • Comment faire un joli calendrier de l’Avent qui plaira à un partenaire ?

Sláska,

Vendi

Partager :